Bleach Newborn Back

A newborn back in a lifetime loneliness... Where have all the feelings gone ? Why has all the laughter ceased ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soi Fon, l'obéissance au devoir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soi Fon
Howaito
avatar

Messages : 118
Âge : 170 ans

MessageSujet: Soi Fon, l'obéissance au devoir...   Lun 11 Avr - 19:28

Citation :
... est une résistance à soi-même.

Citation :

SOI, Fon.

Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen...

Fiche Identité.


    Nom : Fon. [ Dans la version non romanisée, Feng. ]
    Prénom : Soi. [ Dans la version non romanisée, Sui. ]
    Surnom : Cap'tain tue-l'amour ? xD
    Âge et date de naissance : Plus de 150 ans, née un 11 Février.
    Sexe : Féminin.
    Taille : 1m50.
    Poids : 38kg.
    Mensurations : Elle n'a pas beaucoup de rondeurs, alors ça ne doit pas être aussi exceptionnel que pour Nel ou Matsumoto.
    Statut : Capitaine de la Deuxième division, Commandant de la Onmitsukidō, Corp commandant de la « Executive militia », neuvième chef de la famille Fon.
    Nationalité et origine du personnage : Chinoise, vu son vrai nom.
    Personnage sur les images : Soifon ou Suifeng.


Fiche Description.


    Portrait physique : Mesurant 1m50 pour 38 kg, son gabarit n'est pas foncièrement impressionant. Mais en y regardant de plus prêt, tout ce corps est fait pour le combat, à première vue elle ne semble pas très musclée, mais c'est une erreur que de penser que ses coups sont faibles car ses muscles sont un concentré de nervosité et de puissance. De plus il faut l'avouer, Soi Fon à tout de même un corps plutôt charmant, certes ceux aimant les grosses poitrines seront déçus mais autrement vous ne verrez aucune graisse. Mais même si c'est coups sont puissants, au combat elle est une adversaire très rapide et agile qui ne laisse aucune erreur de défense possible à moins de vouloir mourir rapidement et en y regardant de plus prêt, tout est fait pour améliorer ses mouvements, ses vêtement notamment, son kimono noir ayant de vaste ouvertures montrant allègrement les courbes effilées de notre captaine même si elle n'y fait pas attention car le plus souvent elle garde son haori qui lui est tout ce qu'il y a de plus basique. Nous avons donc vu que son corps de félin aux courbes fines était parfaitement taillé pour le combat, voyons maintenant son visage.

    Autant le dire, son visage rejoint parfaitement le corps. La forme de son visage est plutôt du genre fin et très aiguisé surtout avec la forme de son menton pointu ce qui fait que tout son corps est en parfaite harmonie, grâce et vélocité. La chose amusante à noter ce sont ses cheveux tirant sur le noir au reflet bleu très foncé qui ne sont pas vraiment disciplinés au niveau des pointes qui semblent toujours en désordre. Elle possède deux longues nattes recouverte par des bandeaux blanc qui recouvrent la majeur partie de celle-ci tout en laissant la fin des nattes libres se terminant par deux anneaux dorés qui sont un vrai mystère en ce qui concerne leurs significations. Au niveau de sa face, nous pouvons noter qu'il est très expressif, ainsi vous pouvez tout de suite savoir si Soi Fon est en colère, calme, heureuse ( très rare ). Ce visage expressif est conforté par deux grand yeux possédant des iris plutôt de couleur noir également. Son nez et sa bouche sont tout deux d'une finesse élégante. Généralement, son visage est plutôt fermé voir agressif comme si elle était toujours de mauvaise humeur. En définitif, Soi Fon est une femme au courbes véloces et même charmante et qui possède un visage qui reflète très bien son caractère.


    Portrait psychologique : Soi Fon est un l'archétype du taisho du Gotei 13, en effet elle ne remettra jamais en cause les ordres venant de la chambre des 46 ou du capitaine commandant de la 1ère Division. Elle n'a aucun remord à exécuter une personne jugée coupable de crime si bien qu'elle est perçu dans tout le Seireitei comme un être froid, fanatique envers le règlement de la Soul Society et de mauvaise compagnie. Entendez par mauvaise compagnie que Soi Fon n'est pas du genre à raconter sa vie n'y même à boire du saké avec d'autres shinigamis comme le font certains autant dire que en plus d'être vu comme une personne froide, elle est considérée aussi comme austère. Mais ce n'est pas tout, bien au contraire, elle cultive au sein de sa division une rigueur sans pareil, elle ne tolère aucunement l'échec et ne supporte pas que l'image intimidante des Forces Spéciales soit bafoué, malheureusement pour elle, son lieutenant est tout le contraire de sa personne. D'ailleurs les membres de la 2nde Division évite très souvent Soi Fon lorsqu'elle est avec son Fukutaisho car il n'est pas rare qu'elle se mette très vite en colère tellement il débite d’âneries.

    Et voilà un autre élément de sa personnalité, c'est une personne qui a le sang chaud et qui se met très rapidement en colère quand quelqu'un bafoue son autorité ou bafoue les règles de la Soul Society. Généralement ses éclats de voix sont rapides à passer mais la mette alors dans une profonde rogne alors méfiance. Vis à vis des autres capitaines, Soi Fon se montre plutôt réservée, non pas qu'elle soit timide mais elle n'éprouve aucune sympathie pour aucun, sauf peut être à Byakuya qui est de loin le capitaine qui perpétue avec honneur l'honneur de sa division et de son rang, le so-taicho est aussi un homme qu'elle respecte de part son statut. Ici, il n’y a pas d’amis qui tienne, juste des soldats qui ont des obligations envers leur supérieur.

    Si la jeune femme est un être aussi difficile à vivre c'est surtout à cause de Yoruichi, ancienne taisho de la 2nde Division et modèle de Soi Fon qui fut troublé par son départ. Si elle est comme ça aujourd'hui c'est uniquement pour combler cette perte et pour laver l'honneur de sa Division. En parlant de famille il est à noter que Soi Fon fait partie d'une famille de basse noblesse ce qui la rend orgueilleuse en tout point surtout quand elle donne des ordres. Bref Soi Fon est une personne relativement peu chaleureuse qui accepte mal la désobéissance, le pire étant peut être les traîtres, prenant alors un malin plaisir à les exécuter.


    Relations : Elle est amoureuse de Yoruichi Shihōin ! Et la toute petite Yachiru ne l'a laisse pas indifférente.

    Histoire : Son histoire fait partie d'une tradition. En effet elle naquit dans une famille de basse noblesse, les Fon. Cette famille n'avait qu'un but depuis des générations, celui de servir corps et âme dans l'unité Keigun et exécuter les assassinats des personnes qui ne respectaient pas certaines règles dans le Soul Society. Il est bon de noter que l'échec dans cette famille est systématiquement suivit du bannissement de celui qui n'a pas pu rentrer dans les ordres. À l'époque ou elle était encore petite fille, son prénom était Shaolin Fon. Son père lui montra très jeune qui elle devait servir, ce n'était autre que Shihôin Yoruichi, membre de l'une des quatre plus puissantes familles nobles de la Soul Society, cette première apparition fut pour le jeune enfant une révélation. Elle avait sous les yeux la personne qui allait devenir son modèle, sa déesse. Cette vénération allait être tout simplement la seule chose qui permit à Shaolin d'intégrer le Police Militaire.

    Pendant sept années, Soi Fon s'entraîna sans relâche, admirant Yoruichi durant les séances d'entraînement en commun avec toute la Police Militaire, cette admiration pour cette femme s'était peu à peu transformée en une dévotion indéfectible. Cette conviction fit d’elle un élément qui de jour en jour devenait plus fort et plus terrible. La récompense vitn après car elle eu l’honneur de servir dans la garde personnelle de celle qu’elle admirait plus que tout, celle-ci étant impressionnée par ses talents de combattante. Cette consécration était tout pour Soi qui voyait enfin ses efforts payés. Les deux Shinigamis passèrent beaucoup de temps ensemble, que ce soit en mission ou bien à l’entraînement, rares étaient les moments où elles se séparaient. Cependant ces temps idylliques allaient prendre fin. Du jour au lendemain Shiôhin avait disparut avec Urahara Kisuke, sans laisser le moindre mot, la moindre explication. Le jugement de la Chambre Centrale était sans appel, son modèle était destitué à vie de sa fonction, elle n'était plus qu'une traitre, une paria mais ce n’est pas tant les titres perdues par sa déesse qui l’a chagriné : c’était le fait d’avoir trahi la promesse de rester toujours ensemble. Alors la tristesse laissa la place à une sombre colère, une haine terrible, Soi Fon avait été trahit et elle allait faire payer cette trahison. Dès lors elle redoubla d'ardeur afin de dépasser celle qui maintenant elle haïssait, toute cette rage la fit hisser au bout de nombreuses années au rang de Capitaine de la 2nde Division. Elle s'était forgé un nom synonyme de zèle implacable, d'exécutrice de traites, elle se jura de capturer de ses propres mains celle qui avait bafoué sa confiance et son respect.

    Vint alors l'incident des Ryokas. Soi Fon ne participa pas vraiment à la traque contre les éléments perturbateurs. On la retrouve au moment de l'exécution de Kuchiki Rukia apparaissant aux côtés de son lieutenant or le tout pris une tournure différente. L'étrange Ryoka aux cheveux orange fit une apparition fracassante mais ce qui horrifia le plus la jeune femme fut sans doute la grossière trahison des Capitaines de la 8ème et 13ème Division ainsi que leurs subordonées. Elle se fit un plaisir de s'occuper des traitres inféodés à la Division d'Ukitake. Mais alors qu'elle allait mettre à mort Kotetsu Kiyone, un inconnu l'en empêcha, qui n'était autre que celle qui l’avait trahi jadis, Shiôhin Yoruichi ce qui ne manqua par de faire remonter les émotions les plus enfouies de notre guerrière. Débuta alors un combat qu'elle attendait depuis longtemps.

    Le début du combat ne fut pas des plus idéal, la taisho de la 2ème Division compris très vite que son ancienne Senpai n'avait en aucun cas régressée depuis son exil hors de la Soul Society mais il ne fallait pas non plus la sous estimer. Faisant appel à son Shikai, Soi Fon prit l’avantage et s’amusa à faire souffrir son adversaire. Souhaitant mettre fin à cette mascarade, la jeune guerrière décida d’en finir avec une technique qu’elle avait acquise personnellement bien qu’elle ne l’a maitrisait pas encore et surtout qu’elle n’avait pas de nom. Cependant la déesse de l’éclair n’avait pas l’air surprise par cette technique mais pourquoi ? Car elle connaissait déjà cette technique et qu’elle porte un nom : Shunko. Le combat psychologique s’inversa et forte de son expérience en la matière, Yoruichi eut la victoire. Soi Fon était désemparé et fondit en larmes, demandant à son opposante pour quels raisons elle ne l’avait pas emmené cette fois là…

    Depuis lors la relation entre les deux femmes va mieux, Soi Fon ayant fait la paix avec elle même, toute cette haine avait disparu mais pas question d'être tendre... Du moins pas devant ses hommes...


Citation :

Statistiques.

Caractéristiques.

... Par l'obéissance il assure l'ordre ; par la résistance, il assure la liberté.


    Zanpakto : Suzumebachi. En forme simple, il reste un katana classique qu’elle porte à l’horizontale au niveau de son bassin derrière son dos, la poignée du côté droit afin de faciliter la sortie de l'arme. En parlant de la poignée il est tout à fait classique et arborant une soie jaune. Le fourreau est quand à lui bleu.

    Shikai : Jinteki Shakusetsu. Voici généralement les derniers mots qu’entendra l’adversaire de Soi Fon. Traduit littéralement par « Pique-le jusqu’à la mort », le Zanpakuto prend la forme d’un dard qui vient se coller dans le majeure de la main droite de son porteur. D’une couleur jaune et noir, le Shikai reflète bien la fonction première qu’occupe la Capitaine, à savoir assassiner. En effet l’attaque principale de cette arme se nomme « Nigeki Kessatsu » ou la mort en deux coups. Lors de sa phase offensive, Soi Fon touche son adversaire pour le moment sans conséquence. Le point d’impact fait apparaître le Houmonka ou crête du frelon. Si la combattante retouche une seconde fois la même zone, l’opposant meure pratiquement instantanément. Limité par le temps, Soi Fon arrive désormais à contrôler la durée de présence de ces Houmonka.

    Bankai : Jakuho Raikuben. Bien qu’elle ne soit pas restreinte comme Hitsugaya, Soi Fon évite d’utiliser son Bankai si elle le peut. En effet, son Bankai est l’exact opposé de ce que représente la fonction assassine et discrète de notre taicho. Ici l’arme fait deux fois la taille de la jeune femme et fait corps avec le bras droit entier. Il ressemble à un gros bazooka avec un viseur. La puissance de cette arme est tellement terrible, qu’elle doit s’attacher à un élément solide pour supporter l’impact (je dis ça mais il faut avouer qu’elle avait un bras en moins lors de l’utilisation, peut-être qu’avec ses deux bras c’est différent). Mieux vaut ne pas se trouver dans le champ de tir de son Bankai à moins qu’on souhaite être désintégrer sur le champ.


Citation :
Vous.


    Votre prénom : Mei-Shun ! Un nom chinois composé très très compliqué!.. Non, je l'avoue seul l'un de ces deux noms est vraiment le mien, l'autre je l'ai ajouté pour que ça fasse un composé. ^v^ Appelé-moi Shun.
    Votre âge : 16 ans.
    Disponibilité : Je suis toujours fraîche et dispo pour mes chatons. ^.~
    Expérience des RPs : J'ai toujours pensé qu'elle était longue, mais quand je vois débarquer des gamins de onze ans sur les même foums que moi, je me mets à douter. ^^ Expérience sûrement moins longue que la plupart des membres des fofos, mais très bon niveau s'il le faut.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliel
Howaito
avatar

Messages : 179
Âge : Une bonne centaines

MessageSujet: Re: Soi Fon, l'obéissance au devoir...   Lun 11 Avr - 20:25

Mooh, Mei-Shun, si c'est pas chou. ^v^ ( Ah ! Une frangine Chinoise, je vais t'appeler Xiao-Meimei à partir de maintenant ! =D Ou au moins de temps en temps en RP quoi, si on arrive à RP ensemble tout du moins. ^^ )

Alors comme ça elle est amoureuse de Yuroichi ( ça tout le monde le sait ) mais aussi de Yachiru ! Oço Ça tu me l'apprends et c'est une grosse surprise, je savais pas qu'elles se connaissaient ( rien que ta signature me paraissait bizarre ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soi Fon
Howaito
avatar

Messages : 118
Âge : 170 ans

MessageSujet: Re: Soi Fon, l'obéissance au devoir...   Mar 12 Avr - 14:16

Ah... Ben c'est normal que tu l'a trouves bizarre, c'est une colo, j'aime bien le pairing alors j'ai pris l'image en signature et du coup, j'ai mis dans relations qu'elles se connaissent et que Soifon l'aime bien, puisque c'est ce que le fanart suggère et que le personnage est le mien, je contrôle ses émotions, donc pour moi elle ne peut pas résister au charme d'enfant de Yachiru ! Parce que c'est un esprit maternel dans l'âme, voilà. ^^ Et puis en vrai, c'est peut-être ça, j'en sais rien j'ai pas lu de Bleach depuis une paye.

Tu peux m'appeler Xiao-Meimei si tu veux mais alors moi je t'appelle eu !... Sanji-Lin ! ^v^

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soi Fon, l'obéissance au devoir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soi Fon, l'obéissance au devoir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a soixante-dix ans, 1937 : 70 ans après, un devoir de m
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)
» Le devoir d'une prêtresse - Première partie [Iseult]
» Devoir de potion à l’improviste, de l’aide? [ TERMINER ]
» A la recherche d'un devoir ou de sommeil ?! [Mr Lewis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Newborn Back :: Avant de commencer :: Biographies-
Sauter vers: